La billetterie

Le programme

Le programme

Télécharger le  progamme 2018

Contacts

Association Les Musicales
Théâtre municipal
3 rue des Unterlinden
68000 COLMAR

03 89 41 71 43

lesmusicales@wanadoo.fr

 

Edition 2013 en photo

Orchestre Philharmonique de Strasbourg

OPS

Fondé en 1855, l’Orchestre eut pour directeurs musicaux des personnalités aussi marquantes que Hans Pfitzner (1907-1918), Guy Ropartz (1919-1929), Ernest Bour (1950-1963), Alceo Galliera (1964-1971), Alain Lombard (1972-1983), Theodor Guschlbauer (1983-1997), Jan Latham-Koenig (1997-2003) ou encore Marc Albrecht (2006-2011) à qui Marko Letonja a succédé en 2012.

Au fil des ans, des chefs invités de renommée internationale ont dirigé l’OPS, au nombre desquels figurent Felix Mottl, Edouard Colonne, Paul Paray, Hermann Scherchen, Ernest Ansermet, Charles Munch et Wilhelm Furtwängler, dont le Te Deum a été créé à Strasbourg en 1911. Berlioz, Brahms, Saint-Saëns, Mahler, Richard Strauss, Reger, d'Indy, Boulez, Lutoslawski et Penderecki ont notamment dirigé leurs œuvres à la tête de l’Orchestre.

Au cours de la saison 2005 / 2006, l’OPS a présenté un programme varié pour célébrer son 150e anniversaire (exposition, livre de photos, concert exceptionnel etc.) et a aussi accueilli, dans ce cadre, le Forum européen des Orchestres.

L’Orchestre philharmonique de Strasbourg (110 musiciens) a acquis une solide réputation internationale à travers ses nombreuses tournées à l’étranger, ses enregistrements et ses prestations télévisées. L’OPS a parcouru de nombreux pays européens (Autriche, Allemagne, Suisse, Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas, Croatie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Italie, Grèce, Pologne) et s’est rendu plusieurs fois au Japon ou encore au Brésil et en Argentine.

L’OPS a également pris part à des festivals renommés comme ceux de Paris, Montreux, Ascona, Londres, Bratislava, Besançon, Orange, Aix-en-Provence, Montpellier, Saint-Denis, Athènes, Grenade, des Canaries, ou des Flandres. Il a aussi participé aux manifestations organisées à Lisbonne et Luxembourg quand ces villes avaient le titre de “Capitale européenne de la culture”.

Dans sa ville, l'OPS donne plus de trente concerts par an et assure conjointement une importante mission de décentralisation au plan régional. Il participe également à la saison lyrique de l'Opéra national du Rhin et à de nombreuses manifestations musicales strasbourgeoises, comme le Festival MUSICA ou le Festival de Musique de Strasbourg.

L’OPS a enregistré de nombreuses œuvres du répertoire, du XVIIIe au XXe siècle, enregistrements pour lesquels il a reçu plusieurs distinctions et récompenses. Durant la saison 2008/2009, l’OPS a enregistré pour le label PentaTone, sous la direction de Marc Albrecht les Poèmes symphoniques de Strauss, les Concertos pour piano de Dvořák et de Schumann avec Martin Helmchen, un album consacré aux œuvres pour orchestre de Berg (Drei Orchesterstücke, Sieben Frühe Lieder, Altenberg Lieder) avec la participation de Christiane Iven, un enregistrement regroupant des œuvres françaises de Dukas, Kœchlin et Ravel (récompensé par un Diapason d’or au Japon par le magazine The Record Geijutsu), et enfin un CD consacré à Korngold (Diapason d’or en novembre 2010 // disque du mois (10/10) sur ClassicsTodayFrance). La saison passée, l’Orchestre a enregistré plusieurs œuvres de Kaija Saariaho, compositrice en résidence, au nombre desquelles figure Emilie Suite dont l’OPS est co-commanditaire (avec le Carnegie Hall de New York, la Cité de la musique de Paris et le Luzerner Sinfonieorchester).

En 2001, a été fondée l'association Euterpe ; qui a pour vocation de rassembler les admirateurs, les mélomanes, les auditeurs des concerts de l'OPS, tout comme les partenaires, sponsors, mécènes et entreprises désireux de soutenir l'Orchestre et de prendre toute initiative pouvant contribuer à son rayonnement.

L’OPS a obtenu en novembre 1996 le Prix européen d'Orchestre Symphonique décerné par le Forum européen de la culture et, en juin 1999, le Prix Claude Rostand (meilleure représentation lyrique en province) pour la production des Dialogues des Carmélites. En 1994, il s’est vu décerner le titre d’Orchestre national par le ministère français de la Culture. En février 2006, l’Orchestre a obtenu aux Victoires de la musique classique une distinction toute particulière : la Victoire de l’enregistrement de l’année pour le CD consacré aux œuvres de Jean-Louis Agobet.

Bibliographie

  • Le conservatoire et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg (Geneviève Honegger)
  • Orchestre philharmonique de Strasbourg, un orchestre dans sa ville (Hervé Lévy et Pascal Bastien) Ville de Strasbourg – Diffusion La Nuée Bleue
  • Au tempo de l’Histoire, Catalogue de l’exposition organisée à l’occasion des 150 ans de l’OPS / Ville de Strasbourg

Discographie
Retrouvez l’intégralité de la discographie de l’OPS sur www.philharmonique.strasbourg.eu

Photo : Pascal Bastien