Barnabas Kelemen

Retour

Artiste à  "la musicalité innée" avec une exécution technique qui n'appartient qu'aux "plus grands" (The Guardian), le violoniste hongrois Barnabas Kelemen a attiré l'attention du monde de la musique. Avec un répertoire allant de la musique classique à la musique contemporaine, Barnabas donne les premières hongroises des concertos pour violon Ligeti et Schnittke, ainsi que la première hongroise et mondiale des œuvres pour violon de Gubaidulina et Kurtág.

Barnabás Kelemen collabore avec des orchestres tels que la BBC Symphony, le Festival de Budapest, la Symphonie Nationale estonienne, le Philharmonique d'Helsinki, le Philharmonique de Hong Kong, le Philharmonique national hongrois, le Symphonie d'Indianapolis, le Symphonie d'Islande, la Chambre irlandaise, le London Philharmonic, le Münchner Symphoniker, le NDR Radiophilharmonie Hannover, la radio néerlandaise , Philharmonia Auckland et la symphonie Yomiuri Nippon. Il travaille régulièrement avec des chefs d'orchestres renommés tels que Olari Elts, Iván Fischer, Pietari Inkinen, Vladimir Jurowski, Tonu Kajuste, Zoltán Kocsis, Hannu Lintu, Michael Sanderling, Dmitri Slobodeniouk, Masaaki Suzuki, Gábor Takács-Nagy, Krzysztof Urbánski and Ryan Wigglesworth.

En 2010, il fonde le Quatuor Kelemen, qui remporte en 2014 le premier prix au Premio Paolo Borciani. Le quatuor reçoit également le second prix, le prix du public et le grand prix Musica Viva au Concours international de musique de chambre de Melbourne en 2011.

Les nombreux enregistrements de Barnabás Kelemen ont reçu divers prix tels que Diapason d’Or, Grand Prix du Disque, Prix de la critique de disque allemand 2011. En 2013, son disque de récital  des sonates de Bartok avec Zoltán Kocsis a reçu un prix Gramophone. 

Né à Budapest en 1978, Barnabás Kelemen a étudié le violon à l'Académie de musique Franz Liszt. Il a été lauréat du Concours Reine Elisabeth en 2001 à Bruxelles et premier prix au Concours international de violon d'Indianapolis en 2002. Il est professeur à l'Académie de musique Franz Liszt de Budapest et à la Hochschule für Musik und Tanz à Cologne.

Il joue un violon Guarneri del Gesú de 1742 (ex-Dénes Kovács), généreusement prêté par l'État hongrois.