Emilie Pictet

Retour

Emilie Pictet étudie l’allemand, le théâtre et le chant lyrique à la « Felix-Mendelssohn Bartholdy Hochschule Leipzig » où elle obtient un diplôme de chant lyrique soliste cum laude en 2005.

Pendant ses études, elle donne de nombreux concerts de musique d’oratorio, de musique de chambre, et est demandée à participer dès l’âge de 22 ans à des productions d’opéra, entre autres au festival d’Avenches dans les productions de la flûte enchantée (première dame), du Trouvère (Inès), au festival du Lied au Wigmore Hall de Londres, à la Mozartsaal de Vienne avec les solistes du Wiener Philharmoniker.

Elle gagne sept bourses et prix pendant ses études, dont le premier prix de chant au concours international de Trévise, la bourse Migros Kultur-prozent à Zurich, et la bourse Richard Wagner de Düsseldorf. En 2006, elle voyage avec une troupe itinérante en Italie pendant une année dans un projet d’opéra « Cosi fan tutte » et apprend l’italien.

En 2008, Emilie Pictet est engagée à l’opéra de Bâle où elle chante Musetta dans la Bohème, Blanche de la force dans les dialogues des Carmélites, plusieurs rôles dans des spectacles de Zarzuela mis en scène par Calixto Bieito, Fiordiligi dans une version semi-scénique, Pamina avec les danseurs de la troupe de Bâle, les Carmina Burana dans le théâtre antique Augusta Raurica. Depuis 2010, elle travaille comme chanteuse lyrique indépendante et est engagée entre autres dans les opéras de Genève, de Marseille, de Nantes, au festival Escorial de Madrid, au festival de Salzbourg et au festival des musiques interdites de Marseille. Elle collabore alors avec des metteurs en scène tels que Robert Carsen, Olivier Py, Benedikt von Peter et Vera Nemirova. Dans le cadre de foires et festivals internationaux d’art contemporain dont Art Basel et Performa New-York, Emilie Pictet collabore avec divers artistes dans le domaine de la performance. Dernièrement, elle a crée les rôles d’Anne Frank en France sous la direction de Marc Albrecht ainsi que celui de Marie Galante, oeuvre inachevée de Kurt Weill, au Théâtre National de la Criée.

Pendant la saison 2018-19, Émilie Pictet chantera une Walkyrie à l’opéra national d’Amsterdam et incarnera « la femme » dans un projet de théâtre musical Poulenc inédit alliant les œuvres de la voix humaine et la dame de Monte Carlo.